disneyshining

Je m’épargne le discours habituel selon lequel les contes Disney ont pervertis toute une génération de jeunes filles en leur faisant croire au prince charmant tout ça pour anéantir les efforts de leurs mères qui étaient (mais souvent pas) à la pointe du combat féministe. Si elles souhaitaient une totale indépendance financière et sentimentale à leurs gamines, ces dernières -à cause de Disney- n’aspiraient qu’à un beau mariage, une vingtaine de gosses et le reste d’une vie à attendre de mourir.
Personnellement, j’ai toujours trouvé les belles fins terrifiantes, car si ces héroines vivaient une aventure avant de se marier, il n’y avait pas d’après, je les imaginais juste en train de coudre et d’élever des enfants… quoi que la belle au bois dormant aurait au moins eu la possibilité de se piquer une nouvelle fois et de retomber dans le coma… Je ne sais pas si ça change grand chose.

Cette génération(d’hommes et de femmes) se révolte maintenant, s’attache à la lourde comparaison entre le conte et la réalité, apprend à utiliser Adobe Première et fait des montages marrants.

Image de prévisualisation YouTube

C’est une compilation des différentes princesses et héroïnes Disney adaptée au contexte moderne et pas du tout caricatural du lycée américain type, celui dans lequel Lindsay Lohan peut débarquer et encore avoir l’air sage.
La bande son provient de la bande annonce du film Mean Girls :

Image de prévisualisation YouTube

J’imagine que si on réunissait toutes les héroïnes Disney dans une pièce, leur ego serait si disproportionné et leur niaiserie si grande, que ça créerait un incident extraordinaire, c’est comme si on prenait une photo de tous les petits chatons mignons, la boite crânienne de toutes les femmes exploserait…

Les films sous un nouvel angle

On en arrive aux bandes annonces à qui ont peut tout faire dire, et je ne parle pas de celles qui vous donnent envie d’aller au cinéma et que si elles sont une réussite, provoquent une immense déception à la sortie des salles. Je prends le cas contraire, ou comme, prenons H2G2, la bande annonce (même si totalement adaptée au film) laisse une mauvaise impression et prive le public d’un film GENIAL.

Bref.

En prenant la recette des bandes annonces classiques, Shining devient gentil (et perd tout son intérêt) :

Image de prévisualisation YouTube

Quand Harry rencontre Sally devient angoissant :

Image de prévisualisation YouTube

Retour vers le futur devient… moderne ?

Image de prévisualisation YouTube

Ces remix s’inspirent de peu de choses si ce n’est la culture populaire et d’une nouvelle lecture du film lui même… Finalement, j’ai bien envie de croire que les scénaristes et les réalisateurs avaient d’autres idées en tête…

Ajoutons que oui, la réalité n’est jamais aussi belle que la fiction

disney01