Je suis perdue, je viens de me faire prendre la main dans le sac, je me suis inscrite sur FarmVille.

farmville01

Écoutez, c’est viral, on m’en a beaucoup trop parlé et j’ai voulu essayer. C’est une véritable catastrophe, il faut se l’avouer. Comme je n’ai pas compris l’intérêt du truc dès les premières 10 secondes, je me suis immédiatement mise à faire n’importe quoi. Donc j’ai rempli mon terrain de carrés anarchiques que j’oublie de cultiver.

farmville02

Echec total en ce qui me concerne. Je me suis même vue visiter Yoville, la cité me manquait. Nouvel échec : les filles s’habillent en drag queen et la première action de mon personnage a été de faire une crise d’épilepsie (enfin ce qu’il appellent « rire », mais ça n’y ressemble définitivement pas), donc j’ai barricadé mon appartement (que l’on constate décoré façon « niaiserie en lévitation »). Tout cela m’a donné des airs bien dépressifs, je me préférais en Hillary Clinton du pauvre.

farmville03

C’est amusant, ça me rappelle mon passage sur le site habbohotel, où je pouvais passer un certain temps à faire danser mon personnage devant d’autres avatars, ce qui bloquait leur passage. Laissez moi vous dire que je me suis faite copieusement insulter par une bonne vingtaine de pré-ados. C’est null mais j’adore aller vers tous les avatars, spécialement ceux qui ont déjà l’air d’être au milieu d’une conversation et tourner autour d’eux en hurlant « ENLARGE YOUR PENIS »… Non?

Troller, c’est un peu drôle et chronophage…

farmville04

…et c’est totalement pathétique.
Mais j’ai réussi à faire fermer le forum de l’unique association de mon IUT de l’époque en trollant (ils l’avaient mérité), et ça, j’en suis fière.

Je n’y comprend plus rien, ce jeu a l’air de fasciner les foules et tout ce que j’en retiens c’est ça :

*

farmville05
Et je suis amie avec celui qui a fait ça, voyez le se plaindre dans les commentaires… :D

*

Et c’est très drôle ! Qu’ils soient félicités de laisser les nazis exprimer leur créativité !
Non mais finalement c’est un nouveau jeu de gestion qui nous fait revenir aux vraies valeurs, à la terre… Une simulation des années 70, où nous incarnons un jeune agriculteur hippie SDF sans cesse à la recherche d’amis (pour se faire fertiliser), qui se laisse rapidement prendre dans l’engrenage du capitalisme. Il fait du profit, s’offre une maison et des animaux qu’il mutile, il cherche de plus en plus d’amis et pousse le vice jusqu’à inviter des gens à qui il n’a plus parlé depuis le CM2 sur ce jeu pour (toujours) se faire fertiliser. Peu après on le voit se masturber sur son canapé dans sa villa avec des putes,de la coke et des  nazis (qui sait? Le jeu est jeune, nous n’avons pas encore vu ses possibilité à long terme). Bref, ça se transforme en Yoville (où l’intérêt est de s’acheter des fringues, des meubles et des coiffures).

Je vais être clair, je n’aime pas les agriculteurs, j’ai vécu avec eux bien trop longtemps pour les trouver honnêtes.

Dans mes souvenirs un agriculteur…
* ça sent la poussière et la graine,
* ça a plein de calendriers Pirelli perimés,
* ça demande à sa femme grosse de lui faire des frites grasses,
* ça parle de la bourse mais juste pour parler du blé,
* ça comprend plus l’économie,
* ça a les ongles tout noirs et des traces de bronzage de Tshirt en été,
* ça a des grosses mains calleuses et ça veut pas se mettre de la crème, d’ailleurs la seule crème que ça a c’est un tube Nivéa qui ne se vend plus depuis 1995,
* ça se lave avec ses ongles noirs et du gel douche qui rend les mains calleuses,
* ça met pas de déodorant,
* ça récolte des graines de colza avec plein de bestioles dedans,
* ça touche de l’orge alors que l’orge en vrai ça gratte vachement,
* ça éternue même pas avec la poussière des graines qui puent,
* c’est très pressé au mois de juillet et ça rentre pas pour manger des frites grasses avec sa femme grosse,
* ça a plein de théories sur le bio et l’agriculture raisonnée,
* ça va dans une boite de nuit qui s’appelle « Le Bizon », là où les bières, comme les filles sont légères et pas du tout enivrantes…

Voilà pourquoi je ne vais pas jouer à ce jeu, parce que tous les mois de juillet je voyais mon père en pointillé, parce que quand il voit son frère je déconnecte immédiatement de leur conversation. Et parce que si je lui dit que j’ai vu et parlé à Dupuy et Berberian aujourd’hui, c’est lui qui va déconnecter… … … … ET BERBERIAN M’A PARLE!!!!

Donc,pour résumer : la campagne (avec ses agriculteurs qui sentent la graine) c’est plein de frites grasses avec des bestioles dedans qui grattent.

D’ailleurs.

http://www.dailymotion.com/video/xbfidv

Et tous ces jeux sur facebook qui consistent à amasser de l’argent pour pouvoir en amasser encore plus… c’est totalement pas socialisme.

D’ailleurs.

http://www.dailymotion.com/video/xb12uf

Je me suis trouvée super douée en transition, là.

(Les Rois de la Suède c’est un peu une « rencontre astucieuse entre Mr Poulpe animateur TV déjanté, Ivan le fondateur des Fatals Picards et François le ninja scandinave, les Rois de la Suède sont les soi-disant ambassadeurs musicaux du savoir vivre suédois. Absurdes et fantasques, on les imagine plutôt sortis d’un film de Kusturica que de Bergman. A mi-chemin entre les Beasties boys et une fanfare municipale sous LSD, les rois de la Suède font rire en ne respectant rien ni personne. Mais, où va le monde? … En Suède, pardi ! ». Là je viens de reprendre le texte exact qu’il y a sur leur site, parce que je suis une journaliste jusqu’au bout.)