Attention : Contient des photos à la limite du porno allemand gore.

Comme il est bon pour chaque femme de le rappeler, je suis mi-ange mi-démon, (quoi qu’en réalité je ne vois pas ce que ça peut avoir de sulfureux) mais je ne me sens pas obligée de rappeler que derrière mes airs mal assurés et mes mots choisis (enfin ça c’est déjà si je ne bégaie pas sous la pression), je suis un peu pétasse.
C’est le genre de chose qui se dévoile assez vite, pour certains c’est un vrai délice de le découvrir. Enfin bref.

Seulement voilà, il semblerait que beaucoup de jeunes femmes souhaitent vraiment vraiment faire comprendre aux gens qu’elles sont un peu pétasses.
Voyons un peu ce que ça donne.

Royal Bitch, la couronne est bien là.

Royal Bitch, la couronne est bien là.

En plein dans les dents.

En plein dans les dents.

Ah enfin, je comprend le propos maintenant !

Ah enfin, je comprend le propos maintenant !

Il est vrai que sans cette indication, on aurait du mal à se sentir chanceux...

Il est vrai que sans cette indication, on aurait du mal à se sentir chanceux...

A une époque il y a eu le féminisme, qui a créé pas mal de ravages. Tu as voulu l’assumer ta vie sexuelle? Bah voilà, il faut bien quelques filles bourrées dans des sororités américaines (maisons d’étudiantes) pour donner le nouvel exemple !

Heureusement pour elles, elles ont trouvé leur Roméo :

"Embrasse moi", "Ah non, plus bas, tu sais pas lire?"

"Embrasse moi", "Ah non, plus bas, tu sais pas lire?"

Exemples à tenter :
- « Ici, le trou trou »
- « Rencontre mon herpès »
- « Coool! Meat! »