Apprendre Internet sur VHS, c’est l’avenir du passé.

Prenez garde aux informations trompeuses, seuls les deux amis venus rendre visite à cette famille bien informée font véritablement partie de la même famille.

Si une discussion ne devait se faire que grâce à des titres de film, il fallait bien que ça nous parle d’amour puis de rupture. Au États-Unis, du moins. Pour ce qui est des films français, j’imagine qu’on pourrait jouer une scène qui se passe dans une cuisine entre dépressifs.

Mais ce n’est rien quand on pense qu’en Russie, en ce moment, des gens font du curling.

nabillalloentete

Depuis quelques jours, Nabilla, bimbo/pouffe/support à prothèses/star des Anges de la téléréalité 5, fait le buzz suite à sa réflexion sur l’impossibilité génétique de ne pas avoir de shampooing tout en étant du sexe féminin. Ce qu’on en retient surtout, c’est qu’une main peut faire un parfait téléphone et que les consciences doivent être réveillées !
1073828-version-originale-de-nabilla-et-de-son-620x0-3

Voici donc ce qui agite les Internets depuis quelques jours :

Nabilla (bila), c’est une jeune fille toute bien refaite de partout d’une toute petite vingtaine d’année qui s’est faite remarquer suite à un passage dans l’émission L’amour est aveugle. Certes, à l’époque, elle avait l’air vaguement plus naturelle, et nettement plus ravissante d’ailleurs, rendons à César ce qui appartient à Nabila (bila).

Mais Nabilla, c’est surtout une habituée des Anges de la téléréalité (sur NRJ12, chaîne d’aussi bonne qualité que la radio du presque même nom), émission de bon goût à la française qui te met une dizaine d’anciens candidats d’autres émissions de téléréalité en mal de notoriété dans une superbe maison dans un coin non moins superbe des États-Unis. Ils ne se font pas éliminer même s’ils aimeraient bien pointer un fusil sur leurs rivaux (tu comprends, trop d’égos, au bout d’un moment, ça fait gonfler le plancher). Ah oui, ils ont tous un objectif professionnel en allant à Los Angeles/New York/Hawaii/Miami : chanter pour les survivants de The Voice/Star Academy/Nouvelle star ou tout simplement tenter d’être modèle ou comédien pour tous ceux qui sont reconnus pour n’avoir aucun talent (« Poupette, tu fais 1m30 et tu veux être mannequin ? Bien sûr, on va voir ce qu’on peut faire pour toi parce qu’on est des américains gentils et que des caméras sont braquées sur nous »)

Elle s’est faite remarquer proprement l’année dernière dans la même émission et revient donc cette année. Dans cette émission, pour revenir, c’est pas dur, il faut hurler très fort pendant très longtemps tout en agitant sa poitrine. Alors du coup, là, tu vois, elle est de retour, elle est très contente de retrouver sa pote Amélie (qui hurle tellement super bien très fort pendant très longtemps tout en super bien agitant sa poitrine qu’elle revient pour la troisième fois), tout le monde est content, ça s’engueule tranquilou, normal.

Puis, vient le moment de faire les courses, on voit Nabilla and co se plaindre comme des gosses de 5 ans, jouer avec le caddie, ça a l’air d’être mignon… Moi, j’ai juste envie de savoir si Nabilla fait des courses de caddie toute seule quand elle va s’acheter ses tampons au supermarché, parce que non, elle n’a pas 5 ans. Bref. Vient le moment d’acheter du SHAMPOOING (pause dramatique)… comment ça, du SHAMPOOING ? Pas des moules, pas du surimi, même pas des préservatifs, du SHAMPOOING ! Non mais grave le délire là, le shampooing c’est un truc perso et on fait les courses pour tout le monde, à quel moment ! C’est-à-dire que ça va très bien d’acheter un bidule à 30$ pour écouter très fort de la musique parce que ça sert à tout le monde, mais alors du shampooing, pas du tout ! Il faudrait qu’Aurélie et Capucine apprennent à penser global un peu, quitte à danser sur du Beyonce les cheveux gras (tant mieux, elles n’iront pas se coller aux mecs comme ça).

Alors hop, plan sur la discussion au supermarché puis sur Nabilla qui explique son désarroi dans le confessionnal. Elle s’exprime surtout sur ce qu’est la femme, la femme qui a des cheveux donc du shampooing, la femme qui doit assumer sa condition de femme sans devoir le faire payer aux autres. Je vous invite à lire cet excellent article sur le site du Nouvelobs, ou comment Nabilla tente par son geste de réveiller nos consciences endormies, nos consciences de femmes modernes, avec un téléphone et des cheveux :

Si nous opérons une récapitulation de la dialectique de Nabilla, nous avons la forme suivante :

- Une fille a des cheveux ;

- Or qui a des cheveux a du shampoing ;

- Donc une fille a du shampoing.

Ce qui rejoint (de loin…) le syllogisme aristotélicien. Ce qu’il faut bien comprendre : une fille a, de toute nécessité, forcément, du shampoing sur elle. Une fille qui n’a pas de shampoing perd donc son statut de fille. Une fille sans shampoing n’est pas une fille. C’est alors un extraterrestre : « Allô, nan mais allô quoi. »

Je viens de voir un nouvel épisode aujourd’hui où elle répète son gimmick « Allô », cette fois, de façon plus discrète. Et j’en viens à penser qu’elle le fait sans doute exprès, que c’est pas possible d’être aussi cruche, que c’est pas POSSIBLE de parler d’une guerre mondiale de 78. Quelques jours auparavant, elle était mise au courant du petit buzz qu’elle a provoqué sur le site people TMZ, buzz qui doit être alimenté pour continuer à exister. Alors pourquoi ne pas tabler sur un tic de langage ? Bon, on peut aussi coucher avec Chris Brown et le raconter à tout le monde pour s’assurer un début de carrière (dans quoi ? Je ne sais pas) de qualité.

La vidéo de son passage au confessionnal n’a pas tardé à être récupéré un peu partout sur Internet. Et comme tout va très vite en ces temps sombres (ma bonne dame), les tics de langage envahissent déjà les statuts Facebook et Twitter, et bon nombre de parodies sont développées toutes les 10 minutes. Même Audrey Pulvar et Alessandra Sublet s’y mettent.

On remarquera ensuite que le cours du Nabilla est en forte hausse, celui du « Allo » aussi (beaucoup moins pour le « Allô ») alors que le shampooing peine encore à grimper dans le top des recherches Google.

Sinon, voici donc, un florilège. Merci, bisous.

Et le TUMBLR, bien sûr !

via Jeuxvideomagazine.com

via Jeuxvideomagazine.com

Nabilla passe un coup de bigot à son pote Adolf

Nabilla dans meurt dur

Nabilla en pleine discussion avec Kevin Razy

Nabilla VS Cococoolombooooo

Je ne fais pas de généralités et j’aime le monde, mais les américains montrent les gencives pour faire comprendre qu’ils sont de bonne humeur.
Voilà, c’est dit, c’est tout.

C’est une parfaite introduction pour présenter cette étude pas vraiment amusante mais tout à fait dans le sujet :
Cliquez ici et ça ouvre une fenêtre et là qu’il faut aller.
Elle vous propose de repérer le faux sourire et c’est un peu tricky.

Avec naturel et spontanéité

Avec naturel et spontanéité

Genre, faire un article tous les 6 mois sur un blog qui doit avoir 2 visiteurs par jour, je suis sur la bonne voie. D’ailleurs, un des deux visiteurs peut me conseiller un bon thème gratuit wordpress ? Parce que ça commence à devenir sérieusement moche ce site, non ?

Mais bon, en attendant, j’ai trouvé une solution pour être sur star sur le oueb, le mépris, marque de fabrique de Slipknot, sauf qu’on ne dirait pas que ça marche des masses en ce moment.

Image de prévisualisation YouTube

Cette vidéo n’est qu’une excuse pour ressortir cette antiquité (mais Ô combien éternelle) par Jon Lajoie :

Image de prévisualisation YouTube

En plus, mardi c’est la Saint-Valentin, alors je suis dans le ton !

Salut sava ?

Beh je trouve que vous prévenir que je n’ai pas Internet est indispensable. Vous qui attendez mon article annuel, n’ayez crainte, je ne vais pas être plus présente.

Enfin ça va, j’ai bien tout payé le serveur pour que vous puissiez encore tenter des triforces.

L’iPhone c’est nul pour bloguer, sauf pour moi, parce que je ne blogue pas.

Allez, gros bisous

Deux jours qu’en prenant le métro je me rend compte que Chantal Goya et Dorothée usent d’éclairs sur leurs affiches, c’est ce qu’on appelle un « flash » back… euh… hum…

Donc, parlons de Dorothée, qui use de guitares un peu n’importe comment sur ses affiches, manière de signifier qu’elle est rebelle mais qu’elle est bien sage, enfin, on dit ça…

Bref, rapide coup d’oeil :

dorothee-02
Dorothée est bien ancrée sur terre, mais on sait jamais, sa guitare est son pilier. Dorothée en 1992, elle a pas l’intension de bouger.

**

Dorothée est fière mais reste prête à utiliser sa guitare comme une massue.
Dorothée est fière mais reste prête à utiliser sa guitare comme une massue.

**

Dorothée, qui porte toujours sa guitare comme une massue, t'a vu, elle commence à s'énerver. D'ailleurs, Dorothée est un peu hystérique avec sa guitare, on le voit avec ses mini-elle même.
Dorothée, qui porte toujours sa guitare comme une massue, t’a vu, elle commence à s’énerver. D’ailleurs, Dorothée est un peu hystérique avec sa guitare, on le voit avec ses mini-elle même.

**

Dorothée est riche, elle fait du tuning avec sa guitare, elle est seraine et regarde vers l'avenir avec sa guitare or bling-bling... D'ailleurs, peut-on appeler cette guitare "gold-do"... bon, bon, bon...
Dorothée est riche, elle fait du tuning avec sa guitare, elle est seraine et regarde vers l’avenir avec sa guitare or bling-bling… D’ailleurs, peut-on appeler cette guitare « gold-do »… bon, bon, bon…

**

OH MON DIEU, DOROTHEE SE FAIT ATTAQUER PAR UN ESCADRON DE GUITARES !!!
OH MON DIEU, DOROTHEE SE FAIT ATTAQUER PAR UN ESCADRON DE GUITARES !!!

**

Assez joué, Dorothée sait réellement utiliser une guitare...
Assez joué, Dorothée sait réellement utiliser une guitare…

**

Dorothée est grande, elle est sage, elle est classe, Dorothée se la joue Michel Sardou. ATTENTION DOROTHEE, ton toi-même démoniaque (on le reconnait grâce à ses santiags), est caché derrière toi, on ne sait pas très bien s'il grimpe sur le rideau ou danse une polka, mais il est là... et il a une guitare aussi... la GUITARE !!
Dorothée est grande, elle est sage, elle est classe, Dorothée se la joue Michel Sardou. ATTENTION DOROTHEE, ton toi-même démoniaque (on le reconnait grâce à ses santiags), est caché derrière toi, on ne sait pas très bien s’il grimpe sur le rideau ou danse une polka, mais il est là… et il a une guitare aussi… la GUITARE !!

**

Dorothée va te mettre sur la gueule !!! Et sa wonderwoman... euh... ça n'a aucun sens... On va dire qu'elle est partie sauver la population qui est tombée sous la fureur de l'éclair de la GUITARE.
Dorothée va te mettre sur la gueule !!! Et sa wonderwoman… euh… ça n’a aucun sens… On va dire qu’elle est partie sauver la population qui est tombée sous la fureur de l’éclair de la GUITARE.

Merci pas.

J’aurai tellement préféré titrer cet article : « Les vallées, bébé ! », mais ma déco wordpress ne connait pas les accents, la vanité l’emporte sur l’humour ou l’orthographe, même.

Oui, oui, tout en haut !

Oui, oui, tout en haut !

Savez-vous qu’il existe un blog qui répertorie toutes les excuses pour ne pas bloguer ? Non, ce n’est pas le mien, très drôle… Voilà, il est en anglais et il constituera ma manière de dire que je n’ai pas blogué depuis longtemps. Le plus surprenant, c’est que je m’acharne encore, je lutte, je garde espoir, c’est presque totalement vain.

Ce qui est absolument délirant et la meilleure excuse possible, c’est que je n’étais pas là, j’étais à Las Vegas… ah ! Rien à dire d’un coup, hein ?

Las Vegas, l'appareil photo collé contre la vitre de notre junior suite au Golden Nugget

Las Vegas, l'appareil photo collé contre la vitre de notre junior suite au Golden Nugget

Et je n’ai pas grand-chose à en dire à part :

- Les séries et les films vous mentent, il n’est pas possible de se marier sur le pouce à Las Vegas. Il faut acheter une licence, en journée de préférence puisque les institutions publiques ne ferment pas toujours à minuit. Il vous faut éventuellement réserver votre mariage, qui coute cher, puisque la licence seule coute déjà $60, il vous faut débourser une centaine de dollars pour avoir un fameux Elvis asiatique face à vous.
Vous avez donc intérêt à garder votre cuite bien au chaud pour vous marier par erreur à Las Vegas. C’est une déception monumentale.

- Il est possible de boire gratuitement dans les casinos, même quand on joue sur des machines à 1 cent pendant 10 minutes, bien sur, il est préférable de donner un pourboire à la serveuse, mais ce n’est pas une obligation légale. Et soyons honnête, la réputation des français nous précède…

- Les serveuses des casinos sont loin d’être toutes des bonnasses, certaines ressemblent à des poteaux. Mais leurs vêtements sont effroyablement courts. Je crois que le pire se situe au Paris, un casino librement inspiré de tous les clichés parisiens, où les serveuses se baladent en simili-maillot de bain, la pudeur de leurs derrières cachée grâce à une astucieuse demi-jupette, une sorte de « cape de fesses ».

- Une première nuit dans les rues de Las Vegas vous donne l’impression d’être constamment à l’arrière d’un bus en marche. Imaginez une température de 35 degrés, étouffante alors que la nuit est tombée et que vous sortez d’un aéroport climatisé autour des 17 degrés… j’étais un animal perdu dans une situation particulièrement incompréhensible… ça et mes yeux qui se desséchaient bien trop rapidement.

- Ils connaissent Charlie !!!

Débardeur Charlie

Débardeur Charlie The unicorn trouvé dans une boutique Hot topic, qui, si vous connaissez South Park, devrait être une honte à mentionner.

- Les pubs pour les avocats n’ont aucun sens. Et je ne parle pas seulement des pubs télévisées vantant les mérites de tel ou tel avocat de la ville qui va faire cracher ce type qui vous a viré et/ou a défoncé votre voiture, ou alors c’est vous qui avez fait quelque chose de mal, peu importe vraiment, y a de l’argent à se faire partout. Dans ces pubs, il y a des doigts qui pointent le téléspectateur à tout bout de champs, sur les billboards c’est un peu la même idée. (J’y ai aussi inséré une pub… enfin… disons que… dans certains quartiers de Las Vegas, on trouve beaucoup de commerces spécialisés dans le paiement de cautions pour divers criminels).

bill (1)bill (3)bill (4)bill (2)bill

A la télévision, j’ai particulièrement été marquée par un avocat, et pas uniquement parce qu’il sait rendre ses publicités inoubliables…

Mais lui, et des meilleurs, sont réservés pour un autre article. Je vous parlerai aussi du Paris, un délice pour les français…

Allantheo-00

Quand je rentre chez moi, je tombe souvent sur la rediffusion de la quotidienne de Morandini sur Direct8, j’aime bien qu’on parle de télévision comme si on réussissait vraiment à avoir de la distance, et qu’on s’intéresse à son évolution comme tout autre forme d’activité. Sauf que celle-ci est, et c’est bien connu, le Satan qui élève nos fils à devenir des violeurs fumeurs de crack.

Bref, grâce à Morandini j’ai replongé dans mes années prépubères, au cœur d’Allan Théo.

Allan Théo, rappelez-vous, c’est ça (et vous aviez 13 ans, comme moi) :

Image de prévisualisation YouTube

Allan Théo, 45 couvertures de Star Club, 33 d’Ok Podium, Allan Théo c’est un site de fan qui est à la nostalgie de l’Internet de la fin des années 90 ce que Allan Théo est à la nostalgie de la pop française version Hit machine romantico-chemise ouverte de… la même époque, c’est-à-dire que ça fait mal aux yeux, à l’estomac et à la fierté. Moi, j’étais plus fan des Spice Girls… oui monsieur, ce n’est pas vraiment mieux mais un peu mieux.

Après des TUBES comme « Emmène-moi » ou « Lola », le jeune homme, au menton et aux sourcils d’une rare violence, sombre dans l’oubli, fait sa traversée du désert, il se pète la gueule comme un étron. MAIS LE VOILA REVENU !

Il revient comme Hulk pas content, musclé mais pas vert, à poil avec du vomi et de la sodomie.
Comme c’est un Hulk vraiment fauché sans producteurs derrière lui, il décide de faire tout comme un autre niais (qui va finir par se faire sa traversée aussi), il passe par les internautes et propose son album à produire sur le site Mymajorcompany.

Allan Théo, aujourd’hui, c’est ça (et j’ai bientôt 25 ans, comme vous) :

Image de prévisualisation YouTube

Je fais partie de ceux qui adorent le revirement. C’est un truc formidable d’évoluer comme son public, tantôt mièvre et innocent, tantôt trash et déviant. Et ceux qui riaient de lui à l’époque (et encore maintenant), ne peuvent que rester stupéfaits.
Ne parlons pas de la démarche marketing évidente, directe mais efficace à court terme. Je suis bien incapable de savoir si cette stratégie marchera finalement, et qu’il récoltera plus de 10 000 euros.

Rappelons-nous d’un candidat de la Nouvelle Star qui a fait un clip tout pervert pour faire parler de lui, il est juste passé pour un taré vicieux. Mais lui (j’ai décidé qu’il n’avait pas de nom parce que je ne m’en rappelle pas), il n’était pas musclé, tout tatoué et tout nu.

C’était juste pour dire que c’est énorme, en passant comme ça, de faire un gros doigt à la culture M6-le-samedi-matin.